Comment organiser un concours ? (2/3)

March 30, 2017

2/ Organisation Matérielle

 

Dans le premier article, nous vous avons expliqué comment enregistrer un concours d'equifeel auprès de la FFE.

Si vous n'avez pas lu le premier article : cliquez ici

Si vous le souhaitez, vous pouvez également ouvrir le concours en « entraînement » pour permettre à certaines personnes de découvrir la discipline ou à des couples de participer de manière non-officielle (exemple : un adulte avec un poney A, des entiers, des chevaux de moins de 4 ans ...)

 

Une fois votre concours accepté, vous devez choisir les tests et réfléchir à votre organisation matérielle.

 

 

 

Le terrain :

Le concours d'equifeel doit être organisé dans un terrain clos et sécuritaire. Certains contrats sont réalisés en liberté. Pour cela, les zones peuvent être délimitées par des rubalises, des barres sur des chandeliers ou des barrières. L'organisateur doit mettre à disposition des cavaliers un espace de détente. Dans cet espace, les cavaliers doivent avoir à disposition une barre au sol, un obstacle (ou d'autres matériaux) leur permettant de s'échauffer pour l'épreuve.

 

Les tests :

Le règlement impose l'installation de 5 tests minimum sur les 17 tests du règlement. Cependant, en fonction de l'espace disponible, l'organisateur peut décider d'installer plus de tests.

Seule la catégorie club A est limitée à 4 tests minimum et 5 tests maximum.

 

Les tests sont choisis par le Président de Jury dans la liste des 17 tests, pour les catégories club poney et club 1. Pour la catégorie élite, les tests sont issus d'un aménagement des épreuves club (ajouter des objets regardants, demander des techniques plus précises …).

 

Chaque test sera placé dans une zone délimitée ou close (en cas de liberté). Si l'espace est restreint, l'organisateur peut installer un test à la fois qu'il changera à la suite du passage de l'ensemble des cavaliers engagés.

 

Le matériel :

Dans chaque fiche d'exercices, le matériel nécessaire est indiqué.

En épreuve club, les tests nécessitent du matériel traditionnel :

  • Plots (cônes)

  • Barres

  • Bloc cavaletti ou chandeliers

  • Sous bassement

Ou plus spécifique :

  • Cerceau

  • bâche

  • bidons

  • rideau

  • Chronomètres

  • Élastiques

  • Rubalises

     

Certains tests peuvent nécessiter un marquage au sol (cercle au sol pour délimiter la zone du concurrent, ou séparation zone cavalier/cheval). Celui-ci peut être réalisé avec du plâtre ou de la farine.

Pour les tests en élite, et en fonction de l’originalité des épreuves, vous aurez besoin d'objets variés (parapluie, drapeau, podestre, ballons de baudruches …)

 

Il faut prévoir des élastiques de 6mm, type élastiques de bureau. Ils seront utilisés pour les contrats 15 points. L'élastique sera placé entre la longe et le licol, par le juge. Cet élastique est à usage unique.

Préparez également un tableau d'affichage avec les ordres de passage (et horaires), ainsi que les tests choisis pour le concours.

 

Le jury :

Il est constitué par l'organisateur du concours. Il est composé d'un Président de jury, d'un juge club et d'au moins un assesseur (de plus de 16 ans) par test.

Un concurrent peut juger une autre épreuve que la sienne.

Il est conseillé d'organiser au préalable une formation (non-officielle) des juges afin qu'ils maîtrisent les termes du contrat à juger.

 

Récompenses et lots :

L'organisateur perçoit des engagements grâce auxquels il pourra financer les lots (flots, plaques, coupes, et cadeaux divers).

Prévoir également une récompense (type carottes ou autre) pour le cheval/poney est très apprécié par le cavalier.

 

Dans le prochain article, nous vous expliquerons comment organiser le jour J.

 

 

Please reload

Article du mois

L'utilisation du licol

January 22, 2017

1/5
Please reload

Articles récents

January 22, 2017

Please reload

Archive