Les méthodes d'apprentissage (2)

August 20, 2016

Ce mois-ci, Equifeel-Partage vous propose un nouvel article sur les méthodes d'apprentissage. Dans le premier article, nous avons abordé le travail au clicker.

 

Pour ce deuxième article, nous allons découvrir le travail à la voix. Pour cela, la créatrice du site internet "l'attelage pédagogique" partage avec vous son article sur la voix :

 

La voix, c'est quoi exactement ? 
- un mot                                      
- une intonation (hauteur : grave ou aiguë)
- une intensité (volume)
- une durée               
Le tout entièrement synchronisé sur la locomotion du cheval. 

 

  • Initiation du cheval :

La première étape fondamentale est d’éduquer le cheval aux ordres parlés : le vocal.

Elle conditionne la suite du dressage.

Lors de l’apprentissage, le longeur utilise ses propres déplacements et une chambrière pour influencer les déplacements du cheval.

La demande vocale doit toujours précéder l’action visuelle ou physique.

 

Pour que les ordres soient compréhensibles, il est conseillé d’utiliser des mots bi-syllabiques.

 

Pour bien communiquer avec le cheval il faut :

-l’impliquer en l’interpellant par le vocable bi-syllabique sous lequel il se reconnaît

-commander une action sur un ordre bi-syllabique.

 

L’apprentissage d’une nouvelle action doit s’accompagner de l’acquisition du vocable correspondant.

 

L’intonation joue également un grand rôle dans la compréhension du cheval. Elle n’est pas la même pour passer à une allure supérieure, inférieure, réprimander, féliciter, calmer…etc.

Patience, calme, rigueur sont des qualités absolument indispensables au dresseur.

 

  • Les erreurs :

-Oublier d’appeler son cheval avant de lui donner un ordre :

            Il y a de grands avantages à faire précéder l’ordre par le nom du cheval : cela permet de différencier les interventions vocales dans un travail à plusieurs chevaux et prépare le cheval à recevoir l’ordre dans de bonnes conditions d’attention.

 

-Utiliser le nom du cheval à la place d’un ordre :

            L’usage de son nom doit le rendre attentif, jamais plus. Il ne doit pas remplacer l’ordre d’une transition montante ou encore celui d’une réprimande.

 

-Le cheval anticipe l’ordre sur appel de son nom :

            Il ne faut en aucun cas tolérer que le cheval vole la transition au simple appel de son nom. Cette attitude est dangereuse, le cheval n’étant pas capable de deviner juste à chaque fois.

 

-Crier :

            L’ouïe d’un équidé est supérieure à celle de l’homme.

 

 

-Répétition inutile d’un ordre

           Dire au cheval de trotter (pour aller plus vite), alors qu'il trotte déjà.

 

-Employer 2 termes pour une même action

 

-Employer 1 seul mot pour deux actions différentes

 

Il est donc très utile de se faire écouter régulièrement par des oreilles étrangères compétentes et d’accepter toute critique constructive.

 

  • Le vocal des chevaux attelés : quelques exemples

Choisissez le vôtre en différenciant nettement les mots-ordres pour faciliter la compréhension du cheval.

 

1. Ordres  montants sur un ton montant toujours précédés du nom du cheval

 

Partir au Pas                                Marchez ! 

Accélérer l'allure                         Allonge !

Faire un demi-tour                      Tourne droite !     Tourne gauche !

Trotter                                         Trottez !

Galoper                                       Galop !

Reculer                                        Recule ! 

 

2. Ordres  descendants...

 

Ralentir quelle que soit l'allure            Doucement...  O-ooh...

Revenir au Pas                                     O-ooh... Pas...

Arrêter                                                O-ooh... Là !

 

3. Félicitations... et   Réprimandes !!

 

Bien... Oui...                     

Non !!   

 

[Sources : Site internet Attelage Pédagogique - avec l'approbation de la rédactrice pour partager son texte.]

 

 

  • Et en equifeel ?

De nombreux exercices peuvent être appris avec des ordres vocaux. Voici quelques exemples ci-dessous :

 

 

 

 

L'immobilité sur la bâche : "(tu) attends"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le test du va-et-vient, la cavalière utilise le mot "recule".

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le slalom, deux ordres vocaux peuvent s'alterner : "là-bas" et "vient"

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le test du licol, le rappel du poney peut s'effectuer par un ordre vocal : "vient"

 

 

 

 

Please reload

Article du mois

L'utilisation du licol

January 22, 2017

1/5
Please reload

Articles récents

January 22, 2017

Please reload

Archive